AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je t'aime. Moi non plus. | KIN. [Nouvelle lune]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nobu Fukuda
Wolf

Wolf
avatar

Messages Messages : 9 Date d'inscription Date d'inscription : 02/10/2011

Feuille de personnage
• Âge:
• Relations:

MessageSujet: Je t'aime. Moi non plus. | KIN. [Nouvelle lune]   Mar 18 Oct - 19:45

      - J’ai passé… Un agréable moment. Merci Nobu-chan.


    Il ne sourit pas franchement, se contente juste de lui reluquer les miches. Elle réagit pas trop sur le coup, enfin si. Elle le voit faire, sauf qu’elle s’en fiche. Ce sont les aléas du métier, n’est pas prostituée qui veut. Elle baille longuement, un brin mal-à-l’aise, s’efforce de sourire. Nobu-chan n’est pas toujours facile à vivre. Monsieur a ses caprices. Comme venir la chercher à quatre heures du matin, lui offrir un café instantané, et la traîner jusqu’au marché de poissons. Ils ont pas fait grand-chose, comme d’habitude. Juste deux ou trois heures de marche. Laura, ving-trois ans, artiste peintre, fraîchement débarquée de sa cambrousse Française, et déjà sur le trottoir par manque d’argent, n’a pas franchement l’habitude de s’adonner à autant d’exercices. Elle aurait dit non à n’importe qui d’autre. Elle les aurait tous envoyé chier, durement, rien que pour le confort de son oreiller. Mais Nobu-chan n’était pas n’importe qui. C’était l’une des premières personnes qu’elle avait rencontré à son arrivée, dans le métier. Le premier client, ça s’oublie pas. C’est un régulier en plus. Ils avaient fini par se lier d’amitié. Le bougre n’était pas franchement désagréable, juste un peu chiant parfois. Mais il payait bien, c’était le principal.

    Elle était plutôt jolie comme fille. Il pouvait pas le nier. Un peu grande. Mais adorable en un sens, sauf quand elle mentait. Et elle mentait très mal, presque aussi mal que lui. C’est pour dire. A croire qu’ils prenaient des cours ensemble. Bref. Il la dévisageait d’un drôle d’air. Elle semblait fatiguée, et ennuyée. Pour sûr, il n’avait pas ouvert le bec en trois heures, et s’était contenté de lui tenir un doigt. Un doigt, oui. Pas une main. Mais un doigt.
    On ne faisait pas plus ennuyeux, pour sûr. Mais bon. Elle était brune. Il aimait bien les brunes. Surtout quand il pouvait s’afficher avec. Puis c’était une Européenne hein. Ca fait bien d’être avec une Européenne, même si à quatre heures du matin y’a pas grand monde pour le voir. M’enfin. Il semblait satisfait. Juste un peu. Ca l’avait occupé, et l’espace d’un instant, il avait même réussi à imaginer qu’il se tenait à côté de Kin. Ca n’avait pas pas été un aussi mauvais moment. Sauf peut-être pour cette pauvre Laura quand il avait osé la traiter de salope, d’un coup. Bah. Quand il pensait à Kin, il ne le faisait pas à moitié. Voilà tout.

      - J’suis bien d’attaque pour qu’on couche ensemble.
      - Pas de suppléments aujourd’hui.


    Et elle lui ferma la porte au nez.

      - Salope.


    Très aimable. Comme toujours. Il grimaça, bouda, tapa du pied. Il aimait pas quand elle faisait ça. Quand elle se trimballait les miches à l’air, quand elle se frottait bien à lui en même temps qu’ils marchaient, et quand elle repartait bêtement. Comme si de rien était. Et qu’il se retrouvait là comme un con, avec ses envies et ses hormones. Ouai. Il aimait pas quand Laura faisait sa pute. Merde. Elle ressemblait vraiment à Kin sur ce coup-là. C’est bien les filles ça. Ca vous met dans tous vos états et ça finit par jouer les saintes nitouches. Ou à sortir des excuses bidons. Merde. Cinq minutes auraient été suffisantes. Rien que pour la sensation.

    Il se traîna de rues en rues, à moitié éveillé, les yeux tout pochés. Il faisait peur à voir, le con. Pour sûr il ressemblait pas à grand-chose, comme d’hab. Les cheveux dans tous les sens, les vêtements sales et légèrement trop grands. Grommelant. Il était pas de très bonne humeur. Forcément, il se retrouva devant chez kin.
    Tout compte fait, y’a aucun rapport entre être chez Kin et être de mauvaise humeur. Parce que Nobu-chan se retrouvait toujours chez Kin. Dans les bons moments comme dans les mauvais moments. Même quand il était complètement déchiré, et qu’il se souvenait pas de son adresse. Il se retrouvait chez Kin. Bon. Il y entrait pas à chaque fois. Elle était garce, Kin. Mais ça lui faisait un repère. Et parfois, quand il était pas trop torché, à partir de chez Kin, il pouvait reconstituer le chemin jusqu’à Toshima. Pour vous dire. C’était un brillant jeune homme, assurément. Bref. Tout ça pour dire qu’à force d’errer un peu partout dans les rues de Tokyo, il avait fini par se retrouver devant l’appartement à Kin. Devant sa porte même.

    Alors… Ma fois, que vouliez-vous qu’il fasse ? Evidemment, il sonna. Evidemment. Le doit bien appuyé sur la sonnerie, longtemps. Longtemps. Longtemps. Longtemps. Longtemps. Longtemps.
    C’est drôle d’appuyer sur une sonnerie hein ? Surtout à six heures du matin. Reprends-toi, Nobu-chan. Tu t’apprêtes à voir débarquer Kin, au réveil, dans un pyjama sexy. Une petite nuisette qui lui arrive au niveau de la culotte, avec un décolleté bien plongeant. Et si ça se trouve, à poil. Ouai. Kin, elle avait bien la tête de la gonzesse en chaleur qui se couche toute nue dans son lit et qui se réchauffe avec son chien. Berk. Ca te calme ça, hein ?
    Quoiqu’il en soit la porte s’ouvre. C’est pas trop tôt.
    Et que dire ?

    Kin, je t’aime. Je veux faire ma vie avec toi. Je veux me marrier avec toi. Avoir des enfants avec toi. Je veux te faire l’amour tous les soirs à la même heure. Couvrir tes seins de chocolat, et puis te lécher. Parce que le chocolat c’est bon. Alors combiné avec ta poitrine, ça fait un malheur. Et puis… T’as d’beaux yeux, tu sais.
    Ou plus simplement.
    Bonjour Kin. Comment vas-tu aujourd’hui ? Excuse moi de venir si tôt, il fallait que je te parle. Bref un truc gentil, poli. Comme tu sais si bien le dire. Tu peux le faire Nobu-chan. Après tout. Tu l’aimes.

      - T’es moche.


    Putain. Putain de merde. On avait dit un truc GENTIL ! Mais t’es con. Mais t’es con. Mais t’es con. Mais t’es con.

      - Et tu pus du cul.


    Mais quel naze !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Je t'aime. Moi non plus. | KIN. [Nouvelle lune]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La cabale de la nouvelle Lune
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest, la nouvelle série en ligne
» Campagne D&D 3.5 Nouvelle Année
» présentation nouvelle equipe : Yumi Yumi!
» [Multimédia] Nouvelle musique du groupe Cryoshell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Opus Luna ::  :: Shinjuku :: Zone Résidentielle :: Appartement de Kin Tadeshi-
Sauter vers:  
Votez pour nous !
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit