AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Balade imagée [nouvelle lune]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Balade imagée [nouvelle lune]    Mer 28 Juil - 19:07

Il est temps de sortir afin de prendre des photos de la ville. Cela fait longtemps qu'il n'est pas sorti, entre crise et photographie il en a des choses à faire. Nous le retrouvons sur le pas de sa porte qu'il ferme à clé, bien sûr. On ne sait jamais à notre époque. Et bien qu'il se fiche de ses biens matériels, ses photographies sont importantes pour lui. Alors autant ne pas tenter le diable comme on dit. L'on peut voir qu'il porte un pantalon noir assez moulant, ainsi qu'un tee shirt gris sans motif. Sans veste car il fait trop chaud, cela ne l'empêche pas de porter un petit sac à dos dans lequel se trouve bon nombre de médicaments en tout genre qu'il n'a jamais utilisé, mais qu'il garde pour sa tranquillité d'esprit. Ainsi, il s'est décidé de sortir de chez lui. Ce qui est assez rare dans l'ensemble. Il marche lentement en direction d'un quartier en particulier. Tout est si ancien, que ses photos sembleront être sorties d'un ancien tableau peint. Il aime assez cette idée. En outre, vu les commerces, il pourra faire quelques courses sans avoir l'impression d'être oppresser par la présence de trop de monde. C'est d'une pierre deux coups, qu'il pense passer sa journée.

Il met son mp3 à ses oreilles et marche en écoutant sa musique. Bien évidemment, elle se trouve être entrainante au possible. Il adore marcher dans le rythme de la musique, c'est comme s'il dansait mine de rien, qu'il était dans une bulle en observant le monde. Comme quoi, il n'a pas forcément besoin de son appareil pour avoir l'impression de n'être qu'un spectateur du monde et ne pas y participer. Il regarde les personnes qui marchent autour de lui. Ces humains qui ne savent rien de ce qu'il se passe vraiment autour d'eux. Ils pensent sans doute avoir le pouvoir, être la race première sur terre et pourtant... Ce n'est pas le cas. C'est dommage... Enfin, c'est ce qu'il pense un peu, légèrement. Il est tout de même content que ses pères soient ensemble, même s'il ne les comprend pas vraiment. Il a toujours eu l'impression que personne ne pourrait lui apprendre ce qu'il peut être au fond de lui même. Il se sent si proche des humains et des démons à la fois. Il ne sait pas vraiment ce qu'il est. Et c'est peut être pour cela qu'il se préfère éphémère. Oula, cela va loin dans les explications morbides et étrange. Autant mettre tout cela de coté. Il n'est là que pour faire une balade après tout.

Regardez les, ces gens qui vivent tranquillement... Qu'est-ce qu'ils sont pathétiques... Qu'est-ce qu'il les envie. Pas qu'il n'aime pas ce qu'il est. Mais il se sentirait peut être moins seul. Enfin, il faut l'être pour être aussi chieur qu'il ne l'est. Peut être qu'aujourd'hui il trouvera une victime pour s'amuser à se moquer de lui, à être chieur, à le virer loin de lui pour rester seul à nouveau. Après tout, il ne vaut mieux pas que l'on s'attache à lui pour plein de raison. Il regarde le monde vivre autour de lui et arrive enfin au vieux quartier. Il prend quelques clichés ici et là. Il trouve le théâtre magnifique. Il prend le temps de tout bien détailler. Demandant parfois une signature pour le "droit à l'image". Car certaines photographies peuvent être glisser dans certains magazine il en est certain. Autorisation dans le sac à dos, il continue son exploration en souriant doucement.

Dans ces moments là, il se sent bien, heureux. Peut-être pas forcément complet, mais bien. Emplie de vie au regard du monde, il sautille presque et se met sur un banc, debout dessus bien sur. Puis il regarde les gens à travers son objectif.

- " Toi là... Ne bouges plus !! "

Et clic, il prend la photo avant de baisser l'appareil, offrant à l'inconnu son regard rose-magenta souligné d'un trait de crayon noir, ses cheveux turquoize retenus par deux pinces, puis son sourire. Il lui fait un clin d'oeil, et...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Balade imagée [nouvelle lune]    Lun 2 Aoû - 14:39

______La jambe gauche plier, le pied aligné. La jambe droite tendu en arrière, le pied incliné vers l'extérieur, le buste pencher en avant. Le bras droit plié s'ouvre rapidement, la lame qu'il tiens dans la main touchant sa cible. Il se redresse, sa jambe arrière reviens rapidement, il se tiens droit, une main sur son fourreau, il y fait glisser sa lame et s'incline. Ses élèves l'imitent à la perfection. La leçon est terminée, ils ont tous bien appris, les paroles reviennent doucement, chacun parlant de son petit progrès de la séance. Heijiro les regarde, très souriant. Il se dit qu'en quelques mois, ils ont tous bien progresser, et ça lui fait vraiment plaisir de noté toutes ces petites avancées. Il les laisses partir, puis il range les quelques accessoires utilisés avant d'aller prendre une douche et de ce changer. Il est dans des vêtements propre de ce matin, recoiffer et attacher sur le coté. Il a enfouit sa tenue de combat sale dans son sac en bandoulière passer à son épaule traversant son torse. Il a besoin d'être lavé ce truc.

______Il a alors envie (un peu soudainement) de ce balader un peu avant de rentré chez lui. Après tout, il a nettoyer de Dojo correctement, puis il a donner toutes ses leçons de la journée ! Y a plus rien à faire pour lui ici, il pourrait s'entrainer lui même; seul encore un peu, c'est vrai; mais il n'en a pas envie. Ses bras commencent à le tirer. Et vu l'heure, il a encore le temps avant d'inquiéter qui que ce soit de ne pas être encore rentrer. Et puis... Il n'inquièterait personne en fait. Ouais, il est assez âgé pour se balader seul où ça lui chante. Itinéraire tracer dans son esprit, il avait envie de voir les quartiers de Tokyo où il n'avait jamais mit les pieds bien qu'il y vive depuis toujours. Direction donc, l'arrondissement de Chuo ! C'est ancien, donc surement très beau à voir. Puis il ne crachera pas sur quelque chose à manger pour son repas. Il devrait trouver ce qu'il cherche la bas. Bien qu'il ne cherche rien de particulier en réalité.

______Il a un moment marcher avant de parvenir à l'endroit désiré. Ça lui était égale en réalité, parce qu'il aimait beaucoup la marche à pied. Ou plutôt les balades, le rythme étant moins soutenu. Il y a le métro, c'est vrai, mais c'est pas pour lui ça. On pourrait croire qu'il est sportif vu le métier qu'il exerce, mais non, pas du tout en fait ! Il aime ce travail, pour sur ! Mais il ne pratiquerait rien d'autre comme activité. Sauf peut-être la course folle bras en l'air rire déployé. Ça oui, il aime. Il le fait très bien et très souvent d'ailleurs. Il regarde les bâtiments autour de lui, se demandant bien comment les choses avaient bien put changer tant on ne voyait plus vraiment que ce quartier n'était plus si ancien qu'il l'aurait espérait. Il ne s'empêcha pas pour autant d'y faire un tour jusqu'à ce que :

« Toi là... Ne bouges plus !! »

______Aussi idiot que cela puisse paraître, il a l'impression qu'on lui parle à lui, alors il s'arrête net. Ne bougeant plus, puis il finit par tourner la tête au bout d'un moment. C'était un garçon, les cheveux turquoises, les yeux... Rose rouge vu de là où il était. Mais, ce garçon avait-il du crayon noir sous les yeux, ou bien...? Ça existait vraiment alors les hommes maquiller, même avec rien que du crayon ? Pour lui, c'est merveilleux. Mais, attendez ! C'est bien... Mais oui ! Il tient un appareil photo ! Heijiro s'approche de lui, bien décider à protéger son âme. Stupide idée, mais il le pense presque.

« Hé. Monsieur. C'est quand même pas moi que vous venez de photographier hein ? »

______Non, je plaisante, il ne pense pas se qu'il dis. Je vous assures. Il n'est pas si terre à terre ce pauvre homme. Quoique.

« Parce que je tiens à mon âme ! Je veux pas l'enfermer dans une boite ! »

______Il est bien évidement tout se qu'il y a de plus sérieux à en juger par son expression quelque peu crisper et un brin sévere. Mais je vous assure qu'il ne le pense pas. Ce Heijiro est très bon comédien quand il a envie de jouer un tour ou faire une stupide blague. C'est une chose qu'il vous faut savoir pour ne pas toujours tomber dans le panneau. Bien évidement, il joue tellement bien qu'on ne sait pas quand il rigole ou non. Mais là, je vous promet qu'il fait sa blague ! Il le fixe dans les yeux, il a envie d'éclater de rire tant il trouve cette situation ridicule. Oui oui. Il se retient tant bien que mal, mordant sa joue au passage, la saignant presque. C'est assez difficile pour lui d'ailleurs de retenir son rire. Non, pas capable de résister bien longtemps Heijiro... Il lâche un rire, pas silencieux pour deux rond, mais il essaye de rester discret. Quelques personnes se retournent sur lui. Il ne les remarque même pas.

« Non. J'plaisante ! Mais alors. L'image des gens se paye non ? On ne les photographie pas contre leur grès, qui vous dis que j'étais d'accord avec ce vol ? »

______Il est pourtant bien déterminer à l'ennuyer jusqu'au bout, j'en ai bien peur ! Enfin, c'est pour s'amuser qu'il fait ça, heureusement. Rien de bien grave en sois donc, je vous rassure (j'espère) ! Il le fixe, avec un air sérieux qui ne lui va pas du tout, peut-être ce jeune homme à t-il donc remarquer qu'Heijiro n'est pas sérieux pour deux sous. (Espérons le pour lui.) Peut-être pas en fait. Le grand enfant qu'est Heijiro se met à sourire. Sourire radieux. Non, impossible qu'il soit sérieux.


Dernière édition par Heijiro Watashima le Sam 2 Avr - 17:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Balade imagée [nouvelle lune]    Lun 9 Aoû - 16:05

Il prend photo sur photo de cet être qu'il trouve magnifique. Une œuvre d'art sans vraiment chercher à comprendre ce que cela lui fait. après tout, il photographie bon nombre de personnes dites "belles" et cela ne le retourne pas plus que ça. Surtout qu'il fait des photographies personnelles. Ce n'est pas comme s'il allait les montrer quoique tout dépend de la photographie. Mais celles-ci il souhaite les garder pour lui et uniquement pour lui. C'est peut être pour cela qu'il ne cherche pas à être discret ou demander la permission. Il enferme ses moments volés au temps et au personne qui l'entourent. Cela restera sur papier glacé, et quand bien même il va mourir.. Tous ses petits instants resterons à jamais figer dans le temps... Il trouve ça assez drôle qu'un être éphémère puisse vouloir être éternel même si ce ne sont que ses œuvres qui vont rester après lui. Il sourit légèrement en voyant cet être qui partage cet instant avec lui, malgré lui, se figer ainsi. C'est assez comique... Mais tout se défige trop vite à son gout, comme si le temps ne s'était pas stoppé, alors que Yomi en a eu l'impression vague.. Cet inconnu s'approche de lui. Que veut-il exactement? Il est vrai que prendre une photographie d'inconnu, ainsi dans la rue ne se fait pas vraiment. Mais en même temps, il n'y a pas mort d'homme si?

« Hé. Monsieur. C'est quand même pas moi que vous venez de photographier hein ? »


Bein si justement c'est lui. Et pourtant, il ne dit rien. Il le regarde en le trouvant magnifique ainsi sérieux, en colère. Il vient même à se demander ce que cela fait d'être contre un homme comme lui. Sans doute se sentir oppresser, s'enivrer de sa masculinité, être protéger du monde. Car oui, Yomi le voit comme un être viril, magnifique peut être même bandant, malgré son manque d'expérience dans ce domaine..

« Parce que je tiens à mon âme ! Je veux pas l'enfermer dans une boite ! »

Ces mots le font revenir sur terre. Il baisse son appareil en le regardant. Il se fout de sa gueule ou quoi? C'est quoi cette histoire débile d'enfermer l'âme des gens dans une photographie? Il y pense et repense avant de se souvenir que des gens le pensent vraiment. N'importe quoi.. Est-ce que ce beau gosse, viril, inspirant le respect, la protection, ne serait qu'un "petit con"? Sur le coup, il reste dans ses pensées sans vraiment parler. Il est sans aucun doute un peu trop sur le cul pour ça. Il a le temps malgré tout de l'observer, de caresser son visage de son regard au point qu'il a envi de fuir. Il ne doit pas s'attacher à quelqu'un. Après tout, c'est un éphémère.. Et puis bon, ce type lui semble un peu louche même si... Chacun ses croyances hein!! Lui même savez des choses que cet humain ne savait sans doute pas. Il ne fallait pas juger trop vite..

C'est à cette pensée que l'inconnu se met à rire subitement. Yomi en sursaute légèrement. Bon c'est officiel ce type est cinglé. Il sourit très légèrement. Il ne va pas mal prendre d'être le dindon d'une farce qui lui semblait stupide dès le début. Dans un sens, cela le rassure un peu que cet être ne soit pas si superstitieux..

« Non. J'plaisante ! Mais alors. L'image des gens se paye non ? On ne les photographie pas contre leur grès, qui vous dis que j'étais d'accord avec ce vole ? »

Bon aller Yomi, on se secoue un peu. Il sait parfaitement que c'est une blague. Maintenant c'est à savoir comment retourner la situation à son avantage. Il sourit un peu, glissant une main sur les piercings se trouvant sous son œil : de jolies pierres précieuses. Il s'approche vers lui alors et glisse sa langue sur ses lèvres. Son corps frôle celui de l'inconnu alors que Yomi lâche un léger.. très léger gémissement de plaisir.. Mais il fait semblant, il s'amuse. Si ce mec pense qu'il va se laisser faire alors là, il rêve haut et en couleurs en plus!

-" Offrir.. payer.."

Sa main glisse le long de son propre torse, de son pantalon, frôlant son antre jambe, alors que Yomi le fixe avec sérieux et désir droit dans les yeux. Il pénètre sa main dans la poche avant de son pantalon en soupirant d'envie dirait-on.. Puis il sort subitement sa main avant de lui montrer une sucette à la fraise. Il recule pour se mettre à distance raisonnable de lui en souriant de toutes ses dents. Et voilà, il lui rend la monnaie de sa pièce.

-" Je vous offre une sucette. Et voilà.. Alors.. mmhh heureux?"

Lui un emmerdeur? Quelle idée o//
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Balade imagée [nouvelle lune]    Sam 14 Aoû - 16:50

______Offrir et payer ? Et bien oui, c'était là le principe... Que dire de plus, c'était là une partie des bases fondatrices de la société moderne. Ou peut-être même étais-se encore bien plus ancien ?
______Ses yeux son poser sur le jeune homme. Il le regarde, quelque peu heurté par ses gestes aguicheur et presque malsain. Il sourit toujours. Mais il n'est pas séduit, loin de ça même... Heijiro n'étais pas homme à se laisser berner par la beauté factice d'un corps. Pas blesser, mais presque, ce faire ainsi toucher, il n'appréciait pas vraiment. Ce petit méritait une leçon de taille, mais il ne la lui donnerait pas, ou alors, en pur plaisanterie. Une friandise pour faire payer son image ?! C'est que ce garçon aussi était drôle décidément ! Évidement, Heijiro se fichait éperdument d'avoir était pris en photo par un inconnu, d'ailleurs, si il ne l'avait pas remarquer, il serait passer sans rien dire et il aurait eut ça photo sans encombre. Mais manque de chance, il avait remarquer. Enfin, il faut dire que se faire hélé de la sorte n'était pas réellement très discret. Et ne loupant jamais une occasion de se faire remarquer un peu, voir même de faire une blague, aussi mauvaise soit-elle.

« Non, ça ne me rend pas heureux du tout ! »

______Il avait prit un petit air renfrogné, faignant d'être vexer au plus haut point. Il aimait bien le goût sucré des sucettes, mais il n'allait pas laisser passer ce ''vole'' avec si peut de chose ! Tout de même, si il n'était pas un enfant ce Heijiro... Il allait faire durer la comédie encore un peu, c'était évident, sinon, il n'aurait jamais gain de cause.

« Ce n'est surement pas une pauvre sucette qui va me rendre heureux ! Et encore moins quand elle est présenter de façon aussi vulgaire (ce qu'il pensait vraiment) ! J'espère que vous avez bien mieux que ça à proposer ! Sinon je vous traine en justice ! »

______Il fallait en faire ni trop, ni trop peu, mais il ne tarderait pas à en faire plus qu'il ne fallait, c'était une évidence qui n'avait pas besoin d'être calculer, c'était avérer ! Il attrapa le poignet du jeune homme, le leva un peu rapidement.

« A moins que je ne vous tranche la main ! C'est fort ennuyeux ça pour les artistes ! Comment prendre une photo si il vous manque une main ! Ou les deux peut-être ?! Oh ! Ça oui; les deux c'est bien mieux ! Aucune ne se sentira seule ! »

______Il tuait des mouches et des moustiques... C'est vrai, mais jamais il n'aurait physiquement porter atteinte à quelqu'un, pourtant, il semblait tellement sérieux en regardant le garçon droit dans les yeux. Il se voulait imperturbable, et jamais il n'avait tenu aussi longtemps sans que la soudaine envie de rire ne lui tiraille les lèvres. Lui même ne se trouvait pas drôle en fait, et c'est surement pour ça qu'il ne voulait pas rire... Alors il lâcha la main du jeune homme, puis baissa un peu les yeux. Il n'était pas résigner à ce soumettre, mais jusqu'ici, il avait fait des choses qui e lui ressemblait pas vraiment. Il n'était pas quelqu'un d'agressif... Juste un grand plaisantin. Il ne fallait pas s'excuser maintenant, bien qu'il en ait l'envie. De toute façon, avec ce geste, ça crédibilité foireuse avait disparue.

______Il venait d'aborder un homme parce que celui ci l'avait simplement photographier, il venait de faussement le menacé très maladroitement. Il faisait un peu trop de gaffe en peu de temps, autant le dire clairement, il se sentait plus stupide encore que le jour où il avait décider de montrer à tout le monde son frère accoutrer en fille. En même temps, il ne c'était pas sentit si stupide que ça ce jour là... Mais bon. Il releva les yeux pour à nouveau les poser du le jeune homme. Pas du genre à ce laisser berner par la beauté extérieur peut-être, mais ce garçon était vraiment craquant... Et qu'est-ce que cela rendrais si... Non, ça c'était vraiment du n'importe quoi comme pensées ! Il secoua une fois la tête, très légèrement. Autant arrêter ici ce petit délire.


Dernière édition par Heijiro Watashima le Sam 2 Avr - 17:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Balade imagée [nouvelle lune]    Dim 15 Aoû - 11:27

Il reste planté là, sans rien ajouter, attendant la réaction de cet homme qui n'a pas l'air si viril, si posé, si protecteur qu'il en a l'air au final. Tout n'est qu'un jeu n'est-ce pas ? Il lui tend toujours la sucette, attendant...
« Non, ça ne me rend pas heureux du tout ! »

Choqué, il ne répond rien. Son cœur se serre une première fois au ton et aux mots employés par cet inconnu. Il le fixe, se reculant comme s'il avait pris un coup. Qu'a-t-il fait de mal pour qu'il soit aussi méchant avec lui ? Il n'a plus vraiment envi de rire, son sourire s'efface à mesure des secondes. Les doigts tenant la sucette reste figer sur cette dernière, comme s'il se rattachait à elle. Il ne sait pas comment réagir tout à coup, alors il ne dit rien, présentant sa sucette encore et toujours..
« Ce n'est surement pas une pauvre sucette qui va me rendre heureux ! Et encore moins quand elle est présenter de façon aussi vulgaire. J'espère que vous avez bien mieux que ça à proposer ! Sinon je vous traine en justice ! »

Combien de poignards dans le cœur va-t-il encore enfoncer en lui ? Voilà ce qu'il se demande. Vulgaire... Lui ? Vulgaire ? Il n'est même pas en colère, juste profondément touché, déçu. Il pensait que c'était un jeu et pense maintenant que cela n'en est plus un. Il entrouvre les lèvres et les referme, incapable de dire quoique ce soit. A quoi bon de toute façon ? S'il l'avait trouvé magnifique il n'y a pas 5 minutes, il le trouve plus repoussant que quiconque sur le coup. Il veut partir, il veut s'en aller loin.. Très loin de cet homme qui n'est pas celui qu'il croyait. Il lui fait presque peur... Aller en justice ? Pour une photographie.. Son cœur se serre un peu plus. On touche à son art, à ce qui fait de lui ce qu'il est..

Il sursaute soudainement en sentant son poignet agrippé violemment par l'inconnu.. Non non, qu'il le lâche, pitié.. Qu'il ne lui fasse pas de mal. Car non, il ne le prend plus comme un jeu mais bien comme la réalité. Il ne voit pas les gaffes ou autres. Il n'a jamais vraiment eu d'amis dans sa vie, bien que cela est arrivé de temps en temps. Pas franchement social de prima-bord, il n'arrive pas toujours à identifier les envies des autres. Et c'est pour cela qu'il commence véritablement à avoir peur... se sentir mal, profondément blessé en quelques mots et phrases. Tout cela le conforte dans l'idée qu'il est mieux enfermé dans sa solitude..
« A moins que je ne vous tranche la main ! C'est fort ennuyeux ça pour les artistes ! Comment prendre une photo si il vous manque une main ! Ou les deux peut-être ?! Oh ! Ça oui; les deux c'est bien mieux ! Aucune ne se sentira seule ! »

Il en lâche sa sucette alors que l'inconnu prend son poignet de façon presque brutale. Il entend la sucette se brisée sur le sol comme son être à ce moment précis. Son regard fixé dans celui de cet homme s'emplit de larmes qui coulent silencieusement sur ses joues. Il ne dit rien, n'ajoute rien.. Une boule se forme à sa gorge menaçant de le faire pleurer totalement d'une seconde à l'autre. Il se recule à nouveau dès qu'il le lâche. Ne pensant plus qu'à une chose : partir, loin très loin.. rester chez lui et ne plus sortir même pour faire des photographies.

Il baisse la tête en prenant son appareil de ses mains tremblantes. Il renifle en serrant les dents pour ne pas craquer totalement. Il arrive malgré ses gestes imprécis à sortir la carte mémoire de son appareil, qu'il jette aux pieds de l'inconnu. Perdant ainsi un morceau de son âme, de ses photographies, de ses œuvres... Voir cette petite carte à terre lui donne l'impression de résumer sa vie comme tel. Être au sol, si petit, que lorsqu'il va mourir, personne ne se souviendra ou ne se souciera de lui.
-" Maintenant, laissez moi tranquille !! "
Il se retourne et se met à courir comme il le peut, posant une main sur son torse au niveau du cœur. Mais qu'est-ce qu'il fiche là ? Jamais, jamais, jamais il n'aurait dû sortir de chez lui, surtout pour pour un "loisir" !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Balade imagée [nouvelle lune]    Dim 15 Aoû - 13:41

______Comment avait-il put laisser une chose pareille arriver ?! Ça, il ne supportait pas. Les larmes... Il détester les larmes, parce qu'il se sentait infiniment confus, désoler... Il avait pousser sa plaisanterie de mauvais goût bien trop loin, maintenant il en était certain. Le jeune homme avait les larme aux yeux, et celles ci menaçaient très clairement de tomber. Il culpabilisait déjà. Il perdit son pauvre sourire. Il voulait parler, s'excuser... Là il se devait de le faire. Il le voulait vraiment de tout façon... Sa main hésita à se lever, il voulait la poser sur la joue du garçon, mais il se ravisa. Son estomac était noué, son bras retomba le long de son corps. Il n'arrivait pas à parler, bien qu'il le faille. Les mains du jeune homme tremblotait et cherchaient à extirper quelque chose de son appareil. Quelques secondes après se trouvait à ses pieds une... Petit carte dont-il ignorait l'utilité (Heijiro n'est pas moderne). Cependant, loin d'être bête, il avait bien compris que cette carte n'était pas rien.

« Maintenant, laissez moi tranquille !! »

______Le message était pourtant clair... Mais il n'en ferait rien. Heijiro, maitre dans l'art de blesser les gens, cherchait aussi à devenir expert en excuse. Le jeune homme se mit à courir. Il avait bien penser à le suivre immédiatement... Mais non. Il se baissa, ramassa la petite carte, la serra dans son poing et se mit à lui courir après à vive allure. Heureusement qu'il était bien entrainer ! Courir vite, il savait faire. Il mit tout de même un certain temps à le rattraper, mine de rien, il avait pris de l'avance. Une dernière accélération, il attrapa l'inconnu en passant un bras autour de son ventre et le collant à lui. Au moins, il ne s'échapperait pas tout de suite. Reprenant un peu son souffle, il n'arrive toujours pas à parler, alors il lève devant les yeux du garçon, sa main où la carte est enfermer, il l'ouvre un peu pour qu'il puisse l'apercevoir.

« Vous... Avez jeter ça à mes pieds... Mais je crois que c'est important. »

______Son souffle était un peu moins court. L'avantage de pratiquer un sport, on se remet vite de l'effort. Un point sur la situation ? Heijiro ce sentait d'autant plus stupide de le tenir ainsi, mais il ne le lâcherait pas avant d'avoir réussit à s'excuser. Sa bouche s'ouvrait, mais il la refermait... Les paroles restaient bloquer dans sa gorge. Il lâcha un soupir, inspira à fond... Toujours rien. Décidément... S'excuser n'était pas une tâche aussi simple que ce qu'il espérait. Pourtant, en plus de devoir le faire, il le voulait vraiment. Il ferma les yeux, desserra son étreinte et recula d'un petit pas. La tête très basse. Il fixait ses pieds nu dans ses Zori, et entre apercevait le bas de son Kimono bleu nuit. Sa bouche s'ouvrit à nouveau, cette fois ci fut la bonne.

« Je m'excuse vraiment... Ma plaisanterie était de très mauvais goût... »

______Et les mots étaient faibles. C'était bien pire que du mauvais goût... Mais ce n'était pas réellement qualifiable autrement avec le langage courant. Il s'inclina en avant autant qu'il le put, se montrant non seulement respectueux, mais aussi un peu révérencieux.

« Je tiens à me faire pardonner. Sincèrement. Puis-je vous demander ce qui pourrait expier ma faute ? »

______C'était loin d'être dans ses habitudes de parler ainsi. Mais autant user de bonnes manières pour espérer ce faire pardonner, même un peu. Bien qu'il aurait souhaiter se faire pardonner plus qu'un peu, mais il ne fallait pas trop en demander. Doucement, il osa se redresser. Il laissa encore un peu son regard vers le sol avant de le relever lui aussi pour le fixer.

______Il se sentait ridicule de le trouver beau... Sa précédente idée c'était envoler depuis longtemps, mais il voulait tout de même le regarder encore un peu. Surement sans s'en rendre conte, son visage s'adoucit, un très fin sourire vint habiller ses lèvres. Un sourire qui se voulait sincère et rassurent, bien que très discret. Heijiro commençait peu à peu à se retrouver. Bien qu'il ne fut pas perdu très loin. De s'être excuser, il se sentait un peu mieux. Il espérait que le jeune homme sécherait ses larmes. Sinon, il finirait par avoir envie de le rejoindre. Un léger frisson lui parcouru le dos, il cessa de le fixer avec autant d'instance. Il ne c'en était même pas aperçut... aussi, ces joues prirent une légère teinte rosée. Il était un peu gêner et espérait que cela ne se remarque pas.

Qu'est-ce qu'il pouvait être idiot.


Dernière édition par Heijiro Watashima le Sam 2 Avr - 17:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Balade imagée [nouvelle lune]    Mer 10 Nov - 15:07

Jamais il n'aurait dû sortir, il n'y a que cela à dire. Il n'a pas été méchant qu'il sache, bien que joueur et là.. là.. Son cœur serré, il court encore et toujours. Il n'aurait jamais dû jouer avec ce type. Pourquoi avoir voulu le photographier bon sang! Il avait pourtant l'impression qu'il était beau, et pas forcément physiquement. Enfin si, cet homme était beau, mais il avait l'impression qu'il y avait plus que ça, sans vraiment le déterminer. Voilà pourquoi il avait eu envi de le photographier, mais tout a été gâché. Courant toujours, il a l'impression qu'on lui a arraché une partie de lui même parce qu'il lui a jeté toutes ses photographies contenues dans cette petite carte, à ses pieds. Pleurant plus fortement encore, se fichant totalement des gens qui le regardent avec pitié ou incompréhension, il continue de courir. Allez loin, non mieux : rentrer. Il sera à l'abri loin des yeux des personnes qui l'entourent, loin de cet être qui souhaite les couper les mains, amputer ses rêves... Être éphémère c'est déjà si difficile, pourquoi faut-il que le monde en ajoute? Il va bientôt mourir, il le sait. C'est une luciole après tout non? Et de courir ainsi ne doit pas arranger les choses, pourtant, il n'arrive plus vraiment à penser raisonnablement...

Le souffle court au possible, le cœur battant la chamade, il tremble et hurle lorsqu'il sent une main le stopper dans son élan. Figer, alors que dans son dos, la chaleur d'un torse se fait sentir, il tremble. Qu'est-ce qu'il va lui arriver encore? Les larmes glissent le long de ses joues, alors qu'il a l'impression d'être tout petit contre cet inconnu. Mais zut qu'est-ce qu'il a fait au monde pour mériter ça! Il est l'insecte le plus humain qu'il connaisse, alors pourquoi? Il n'ose rien dire, reniflant comme un gamin qui aurait pris une déculotté pour avoir fait une bêtise.

« Vous... Avez jeter ça à mes pieds... Mais je crois que c'est important. »

Il sursaute encore, sachant directement qui est l'homme se trouvant dans le creux de son dos. Il va pour crier, l'insulter, le frapper, fuir loin, mais il voit rapidement la petite carte si importante à son cœur devant ses yeux, se trouvant dans la main de cet être qui avait réussit à le faire pleurer comme si sa foutue vie en dépendait... Et pourtant, ses larmes semblent stopper rien qu'à la vue de cette petite chose en plastique. Il ne dit rien, prenant la petite chose entre ses doigts, frôlant la paume de l'inconnu sans vraiment y songer. Il se sentait un peu plus, moins déchiré pour le coup. Il reste même contre le torse dur de cet être, bourreau et sauveur à la fois. Malgré tout, cela ne semble pas durer, vu qu'il le sent se reculer. Il prit le temps de calmer sa respiration et son rythme cardiaque avant de se retourner vers lui, doucement, un peu sur la défensive malgré tout...

« Je m'excuse vraiment... Ma plaisanterie était de très mauvais goût... »

Oui c'est de TRÈS mauvais gout.. Grimaçant, Yomi le regarde réagir.. Il a l'impression d'être devant un petit enfant pour le coup, mais pas seulement ça.. Non, c'est plus un homme qui reconnait ses erreurs, c'est une belle preuve de maturité non? Le regardant s'incliner, il ne dit toujours rien, replaçant la carte dans son appareil sans vraiment y songer, c'est un automatisme qu'il fait sans vraiment y songer. Pour dire, il le fait tout en continuant de regarder l'inconnu.

« Je tiens à me faire pardonner. Sincèrement. Puis-je vous demander ce qui pourrait expier ma faute ? »

Comment faire pour effacer cette rencontre douloureuse pour arranger les choses? Il a bien envi de partir tout simplement en disant que c'était bon, qu'il est pardonné tout simplement. Mais de voir son regard si.. insistant sur lui, le fait rougir totalement sans s'en cacher véritablement. Gêner, il toussote un peu et se mord l'intérieure de la joue. Heureusement, il le voit sourire légèrement et rougir, sinon il se sentirait totalement stupide de réagir autant rien qu'à un regard. Inspirant une goulée d'air, il prend la parole en s'essuyant les joues, prenant garde à son piercing tout de même. Il finit pas se frotter les yeux, retirant un peux de son maquillage, car oui, il a mis un trait d'eye liner sous ses yeux magenta.
- " Invitez moi à boire un verre... D'accord ? "
Il murmure doucement en approchant de lui, posant sa main sur son bras. Bien évidemment, il est encore un peu crisper, mais il veut lui laisser une chance. Après tout, il a couru pour lui rendre sa carte. C'est qu'il n'est pas si mauvais que cela non ? Il ne connait pas beaucoup de monde qui ferait pareil... Il l'attire dans une petite rue et montre un bar simple, ni trop riche, ni trop pauvre... C'est un bar basique aux couleurs de bois simple. Il y a une terrasse, deux serveurs, des gens buvant aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur. L'atmosphère est plutôt sympa.
- " Ici ? "
Il n'ose pas trop parler pour le coup. Déjà que de prendre un inconnu par le bras c'est pas vraiment courant.. Mais si l'inconnu vous a fait pleurer quelques minutes avant, ça l'est encore moins ! Sans vraiment attendre sa réponse, il l'attire pour le faire entrer dans le dit : bar et s'assoit dans un coin.
- " Vous voulez quoi ? ... Je m'appelle Yomi au faite.. "
Il n'ajoute rien, rougissant à nouveau avant de regarder ailleurs. Dans quoi il s'est encore foutu?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Balade imagée [nouvelle lune]    Ven 19 Nov - 22:18

______Entrainer par l'inconnu qui le tenait par le bras; Heijiro se laisser emporter, ne sachant que dire pour empêcher ce mouvement d'être accompli. Dans son esprit, on ne buvait par un verre avec un inconnu qu'on venait de faire pleurer. Au contraire, on allait boire un verre avec une personne que l'on connaissait très bien et qu'on faisait plus sourire qu'autre chose. C'était ça selon lui le principe ''d'aller boire un verre''. Cependant, il savait très bien aussi que ce qui était un fait encré dans son esprit était peut-être (ou surement) quelque chose qui se pratiquait il y a un certain temps... Quand ses parents étaient jeunes par exemple. Il respectait beaucoup ces valeurs. Mais si il savait sa, il n'était donc pas sans ignorer, que peut-être à l'époque moderne dans laquelle il vit actuellement; les gens vont boire un verre pour faire connaissance ou se faire pardonner une faute dans son cas. Oui, c'était très certainement ça. Arriver devant un bar très soft aux couleurs boisées, il commence à se dire, que peut-être... Boire un verre avec ce jeune homme dans un endroit aussi sobre n'est pas une mauvaise idée. Oui, ici c'est parfait. C'est ce qu'il aurait aimer lui dire avec une voix suffisante; mais il se faisait déjà happer à l'intérieur, comme si la précédente question n'avait était qu'une simple formalité. Il s'assied après lui, les mains jointes sur ses cuisses, traitresses de sa gêne.

« Vous voulez quoi ?... Je m'appelle Yomi au faite... »

______Yomi. Ce nom tournait dans sa tête, comme si justement il n'en était pas un. Yomi était un prénom. Il avait choisit de lui donner son prénom, pas son nom. Ça lui était plutôt étrange, il n'en avait pas l'habitude. Enfin, ça n'avait pas à le déranger, puisque cela semblait-être se que faisait tout le monde maintenant.

« Ce que je veux...? Boire... Une bière..? Et pour vous, ce sera ? »

______Une chose était à noter en l'instant. Heijiro ne buvait que très rarement de l'alcool, et si il avait opter pour quelque chose d'aussi classique et peu alcooliser, c'était pour ne pas se rendre ridicule en demandant un simple jus d'orange, même si il craignait qu'avec ça, sa tête ne tourne...

« Moi c'est Heijiro. Et je suis très enchanter de faire votre connaissance. Et plus bas; même si ce n'est pas très bien partit. Et puis d'un ton plus enjoué; enfin j'espère qu'on arrivera quand même à bien s'entendre ! »

______Il lâcha un soupire très discret. Il se sentait un peu trop enfermer dans cette situation. Heijiro regardait encore Yomi. Il trouvait d'ailleurs, sans savoir pourquoi, que ce prénom lui allait plutôt bien. Passer outre cette réflexion inutile, on pouvait deviner qu'il cherchait par son sourire serein à détendre un peu l'atmosphère qu'il avait lui même alourdie un peu plus tôt. Il releva ses mains de ses cuisses pour les poser sur la table et se pencher un peu, prenant appuie sur ses coudes.

« Vous êtes un artiste n'est-ce pas ? Vous faites quoi de vos photographies ? »

______Ce n'était pas pour faire la conversation, c'était vraiment parce qu'il s'y intéressait. C'est vrai, qu'aurait-il fait des clichés de lui ? Puis malgré qu'il n'y paraisse pas, il restait assez sensible à l'art, et la photo, il ne connaissait pas vraiment. Juste comme ça, les photos de familles en fait. Sinon, peut-être les photos de publicités dans les rues, et encore, il ne voyait pas ça comme de l'art... Il ne demandait pas qu'à apprendre. Il n'avait jamais apprécier ''apprendre''. Mais sa curiosité le piquait gravement. Il mit ses mains à plat sur la table, le regarda avec un agréable sourire.

« Prêtez-moi vos main un instant. J'aimerais vois à quoi ressembles les mains d'un artiste. »

______Les seules mains qu'il avait l'occasion de regarder étaient celles de ses élèves qu'il soignait de leur blessures, les siennes... Et rien de plus. Les siennes étaient fines, mais très durs au touché, par tellement agréable selon lui même... Et au dos de l'une d'elles, sa plus grande honte était graver. Le seau d'une erreur de jeunesse qui ne le quitterait plus. Une cicatrice qui lui remontait jusqu'au poignet, boursoufler, un peu rougit. Là, le dos de sa main n'était visible de personne, et dans ses mouvements devenus naturelles, il la cachait plutôt bien. Peut-être parfois pas assez finalement ; mais personne ne lui en parlait. C'était bien comme ça.

______En l'instant, il se surprenait lui même de n'être absolument plus gêner. Il parlait naturellement à ce jeune homme, mais que celui-ci n'aille pas croire qu'il avait déjà tout omit, parce que c'était loin d'être le cas. Mais autant éviter de reparler des choses qui font souffrir. Même si ce n'est qu'un peu. C'est vrai, après tout, il n'allait pas remettre ses erreurs sur le tapis. Il s'en voulait énormément de se qu'il avait fait. Il regardait le jeune homme. Heijiro ravisa ses mains avant que Yomi ne lui tende les siennes. Le maitre Kendoka se serait frapper ! « Tu viens de lui dire que tu allais lui couper les mains, et tu penses qu'il va te les prêter pour que tu les regardes ?! T'es pas bien Heijiro. »

« Je suis vraiment navré pour tout à l'heure. Mais, vos mains, je ne voulais pas... Les couper... C'était stupide. »

______Il savait faire preuve d'humilité lorsqu'il fallait. Et puis zut, il arriverait à se faire pardonner ! Auprès de lui, comme de son très cher frère ! Mais là, l'urgence était Yomi. Enfin, rien n'était presser, puisqu'il avait fini de travailler pour aujourd'hui. Mais lorsqu'ils auraient but leur verres, ils se quitteraient. Et il y avait de forte chances pour qu'il ne se revoient jamais. Heijiro ne pouvait pas rester sur la mauvaise impression qu'il avait faite. Ce n'était pas lui ça ! Qu'est-ce qui lui était passer par la tête bon sang ?! Rien, il n'y a jamais rien qui passe là-dedans !

______Un serveur arriva pour prendre leur commende. C'était un jeune homme tout se qu'il y a de plus simple. Brun, de petite taille, assez mignon avec des petits yeux. Une peau légèrement halée, un sourire agréable avec des lèvres fines. Heijiro pensait rarement à ce genre de chose. Mais je peux vous le dire, c'était le genre de bouches qu'on à envie d'embrasser pour ressentir plus profondément leur douceurs. En fait, sans le connaître, c'était même le genre de garçon avec qui on avait envie de passer du temps parce que c'était infiniment agréable de le voir sourire. Le serveur devait tout juste sortir du lycée. Il était habiller assez sobrement, tout comme l'endroit. Un jean bleu élimé. Un t-shirt noir qui moulait ses formes juste comme il fallait. Pas de chance, Heijiro est insensible à la beauté des corps même ceux mit en valeur. Il serait plus juste de dire, qu'il ne regarde pas tellement le physique des autres tant qu'il n'a pas su voir leur beauté intérieur. Il sourit au serveur et lui demande :

« Mmh, une pression s'il vous plais ? »

______Mon Dieu, c'est comme ça qu'on fait au moins ? Il avait largement l'âge de boire de l'alcool, surtout des choses aussi peu forte, mais ça lui écorchait presque les lèvres de faire l'adulte ! Pourtant, il savait très bien qu'un jour, il faudrait arrêter de se voiler la face. Il allait devoir grandir, arrêter les jeux d'enfants... Pour l'instant, la question n'était pas là. Et heureusement.

______Il se tourna vers Yomi avec un sourire radieux aux lèvres. Un sourire qui voulait silencieusement dire : « Et vous ? Que prendrez vous ? » Il serveur avait noter intérieurement les boissons. Il reviendrait avec celle-ci dans peu de temps. « Bien, maintenant Heijiro, tu montres ton coté agréable, ton sourire, ta joie de vivre ! Et tu te fais pardonner ton impudence ! » (d'où il le sortait ce mot d'ailleurs?!) Non, il ne fallait pas que la gêne se réinstalle. « Sois toi, sois amusant, essaye de le faire rire ! C'est agréable de rire. » Il se penche un peu en avant comme pour une confidence. Et le plus sérieusement du monde :

« Mais, si vous m'avez photographier, c'est que je dois être plaisant à regarder. Peut-être que je pourrai poser nu pour vous ? »

______Il se redressa puis eu un rire. Il espérait vraiment que ça détendrait l'atmosphère ; une fois encore, il n'était pas sérieux. Il plaisantait. Qu'aurait-il fait de photos de lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Balade imagée [nouvelle lune]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Balade imagée [nouvelle lune]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Extension n°1 : Nouvelle lune [Evénements]
» La cabale de la nouvelle Lune
» Nouvel Event : La Saint Valentin et La nouvelle Lune
» Lullaby, ptite nouvelle!
» En balade a GT1... Petites questions!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Opus Luna ::  :: RP Abandonnés-
Sauter vers:  
Votez pour nous !
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit