AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A guy who takes his time, I'll go for anytime ~ Demi-Lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yuuko Satô No Fujii
Lily

Lily
avatar

Messages Messages : 100 Date d'inscription Date d'inscription : 14/05/2010

Feuille de personnage
• Âge: 27 ans
• Relations:

MessageSujet: A guy who takes his time, I'll go for anytime ~ Demi-Lune   Dim 24 Juin - 18:13

Une danseuse se déhanchait lentement sur une musique langoureuse, si propice à ce genre d’exercice ; en effet, les vêtements tombaient peu à peu, d’un air désordonné, mais pourtant si calculé. Installée dans l’ombre du premier rang, une cigarette entre les lèvres, l’Ange observait et détaillait sans aucune gêne la jeune femme (il était de notoriété publique qu’elle ne s’intéressait qu’aux femmes), appréciant l’harmonie de ses courbes, et la grâce avec laquelle elle se dévêtissait. Lentement mais sûrement donc, le soutien-gorge venait de tomber, dévoilant deux superbes seins blancs. Arborant un léger sourire, Yuuko pencha la tête sur le côté, tandis que la danseuse s’était installée sur le canapé pourpre si enclin à la luxure, et qu’elle commençait à retirer ses bas, ses doigts glissant sensuellement le long de ses jambes. Elle n’était à présent qu’avec son string, surplombé d’un superbe porte-jarretelles, et d’un serre taille. Recrachant la fumée lentement, elle la détailla alors qu’elle s’allongeait sur le meuble, les reins cambrés. Ses lèvres toujours ornées d’un délicat sourire – bien que vide de toute chaleur, comme tous ses sourires – elle se redressa légèrement, alors que la demoiselle glissait une main entre ses cuisses, avant de l’enlever, caressant sa peau, sensuelle, désireuse. Ses yeux mauves rivés dans les siens, elle se releva finalement, enserrant le pommeau entre ses doigts, et grimpa les marches menant à la scène, s’approchant de la danseuse.

Etrangement, et c’était assez rare pour le faire remarquer, sa danse langoureuse l’avait chauffée. La jeune femme se redressa d’ailleurs, et sans un mot, l’Ange la chevaucha, s’installant sur ses hanches. Elle caressa son cou doucement, et se pencha sur elle, appuyant son épaule pour qu’elle se rallonge sur le fauteuil. Elle embrassa alors sa peau, venant mordiller sa gorge doucement, un épais parfait de muguet envahissant la pièce. Elle remonta ses lèvres vers son oreille, et en mordilla le lobe avec douceur, se couchant à moitié sur elle, incapable de rester plus longtemps appuyée sur sa jambe. Elle la sentait vibrer, s’ouvrir peu à peu à ses caresses, qui ne semblaient pas la révolter pour un sous. Sa main glissa sur sa poitrine dénudée, et Yuuko attrapa son sein entre ses doigts, le massant avec douceur alors qu’elle embrassait sa mâchoire, léchant parfois la peau, ce qui arracha à la danseuse quelques frissons. Elle finit par l’embrasser langoureusement, longuement, tandis qu’elle pinçait doucement son téton entre ses doigts. Probablement que ce n’était pas l’endroit pour faire cela, car quelqu’un pouvait rentrer à tous moments ; ce qui ne gênait absolument pas l’Ange, cependant, l’humaine, elle, bien que son corps dise le contraire, semblant contre.


« S-S’il vous plait … Pas ici … »

La brune releva alors les yeux vers elle et la fixa d’un air passablement indifférent, pas le moins du monde intéressée, à vrai dire, par ce qu’elle pensait. Elle finit par sourire tout de même, et lui mordilla les lèvres avec douceur, commençant à dégrafer son serre taille.

« Tais-toi et profite. »


Et elle attrapa son mamelon entre ses dents, le suçotant doucement, comme un bébé tèterait sa mère, satisfaite de la sentir lâcher prise, et de se laisser aller entre ses doigts. Elle mordilla le bout de chair avec une certaine fougue, lui arrachant quelques gémissements, et glissa ses doigts jusqu’à son entrecuisse, caressant délicatement le triangle de son intimité à travers le tissu de dentelle. Elle la sentit se cambrer, et en sourit à nouveau, amusée par ses réactions. Sans un mot pour elle, elle la satisfaisait avec une certaine douceur, se contentant seulement de ses plaintes et gesticulations, qui étaient ma foi fort flatteuses. Elle ne lui avait pas sauté dessus par bonté de cœur, par charité, mais bien pour flatter son orgueil – savoir qu’elle pouvait toujours faire jouir une femme – et peut-être pour s’occuper un peu. Et bien qu’elle ne veuille se l’avouer, sa danse l’avait excitée, et l’avait faite désirer, pour quelques secondes tout du moins. Et alors qu’elle s’apprêtait à franchir la barrière de son string, afin de la pénétrer de ses doigts, les voix venant des coulisses la firent arrêter. Elle tourna la tête vers le dit endroit, et haussa légèrement un sourcil, retirant sa main lentement. Elle regarda ensuite sa victime du coin de l’œil, et sourit en la voyant mi frustrée mi soulagée, se redressant finalement. Elle récupéra sa canne, et remit les pieds sur le sol, s’éloignant de la jeune femme en se léchant sensuellement les doigts.

L’Ange se rassit finalement dans son fauteuil, rappuyant la canne contre celui-ci. Sans un mot, elle regarda sa danseuse récupérer ses vêtements et s’éclipser derrière la scène, tandis que la musique reprenait. Attendant patiemment que la nouvelle danseuse arrive, Yuuko se ralluma une cigarette, tirant lentement dessus. Elle s’enfonça finalement dans son fauteuil, et demanda un whisky à une serveuse, tandis que le play back se mettait en route, la salle maintenant obscurcie. C’était un numéro de sa danseuse vedette, qui allait faire un succès fou, du moins la jeune femme l’espérait. Sortant d’un rideau de fils, la demoiselle apparaissait dans un tailleur mauve foncé à paillettes, et ondulait doucement sur la musique, mimant comme toujours les paroles de la chanson. Lentement, elle évoluait sur la scène, se rapprochant du rideau de fils, afin qu’on lui retire le bas de tailleur, et puis un peu plus tard le haut, tandis qu’elle apparût enfin dans un sublime corset gris. A nouveau, elle se dandina avec langueur, et défit les lacets du sous-vêtement pour finalement l’enlever, se retrouvant nue devant l’Ange. Penchant légèrement la tête sur le côté, Yuuko l’observa ôter son collant, et se glisser dans la baignoire à présent éclairée. Souriant légèrement, il était vrai qu’elle était à croquer, elle fronça cependant les sourcils en sentant une odeur nouvelle, odeur qu’elle connaissait, et qu’elle n’appréciait pas. Cette odeur d’humus frais, qui se répandait dans la salle, et qui fit que la jeune propriétaire claqua des doigts, arrêtant la musique, et le numéro. L’humaine, voyant cette nouvelle personne approcher, s’éclipsa rapidement, tandis que l’Ange vidait son verre de whisky.



« Que voulez-vous, Mlle Ryûta ? »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A guy who takes his time, I'll go for anytime ~ Demi-Lune   Dim 15 Juil - 20:13

Une petite étincelle, suivit d’une légère lueur au travers des vitres teintées de la berline noire. Puis le grésillement significatif d’un bâton de nicotine juste allumé, dont l’extrémité se consume en même temps que les deux lèvres teintées d’un rouge écarlate aspire le poison qu’il contient. La voiture se gare lentement dans la ruelle parallèle à la rue principale, celle-là même ou brille l’enseigne du «Burlesque». Leiko n’aime pas passer par les entrées principales. Elle préfère de loin se glisser par les petits trous de souris. C’est une femme de l’ombre, du moins c’est ce qu’elle aime à laisser entendre. Le moteur gronde une dernière fois sous le coup d’une légère accélération, puis le silence enveloppe à nouveau la rue. Un homme sort du côté conducteur, claquant la porte avant de regarder à droite à gauche, le regard dissimulé derrière les lunettes noires qui compose généralement la tenue réglementaire du parfait garde du corps. Il réajuste sa cravate, prenant ostensiblement son temps tout en contournant le véhicule pour aller ouvrir la portière arrière droite. Un talon aiguille de cuir noir opaque s’extraie hors de la portière ouverte, précédent une jambe fine d’une longueur appréciable, puis d’une seconde bénéficiant de la même appréciation. L’homme tend la main pour recueillir celle de sa patronne, l’aidant à quitter l’habitacle du bolide. Elle plisse un peu les paupières, peu habituée à la lumière du soleil qui pourtant, est sensiblement tamisée par les buildings qui encadrent la ruelle. Il est rare qu’elle quitte son fief en pleine journée ; l’obscurité nocturne lui sied bien mieux au teint. Tout en lissant distraitement son tailleur pourpre ultra moulant d’une main, elle reporte sa cigarette à ses lèvres en jetant un regard circulaire dans la petite ruelle. Elle faisait face à une porte ; le genre de porte à l’arrière des bars, réservés généralement au personnel ou aux livraisons. D’un geste presque imperceptible, elle fait signe à son chauffeur d’aller toquer pour qu’on daigne lui ouvrir la porte, ce qu’on ne manquerait pas de faire, comme toujours. On ne refuse rien à la « Reine »…
Ladite porte s’ouvre, laissant apparaître les traits tirés d’une danseuse. L’espace d’un instant, cette vision fait sourire l’Ange, bien qu’elle soit déçue de ne pas voir la demoiselle en tenue de scène. Cette dernière fronçe les sourcils en dévisageant l’armoire à glace qui se tient devant elle, avant d’écarquiller un peu les yeux en apercevant la silhouette fine de celle qui l’accompagne. Elle la connaissait maintenant… Bien même.


- Chloé…. Mon petit trésor ~

Leiko lui fait son sourire le plus charmeur, celui qu’elle réserve à sa clientèle, à ceux ou celle qu’elle veut attirer dans son lit, ou d’une manière plus générale, à ceux et celle qu’elle cherche à manipuler. La petite est déjà sous son charme. Elle l’avait empoisonné, lors de leur première rencontre. Maintenant, quoi qu’elle fasse, elle était sous son emprise, et la vision de la parfaite beauté de cet Fungus ne parvint qu’à lui arracher un sourire béat.

- Mademoiselle Ryûta …

Docilement, elle s’écarte pour laisser entrer son amante. La sublime dame s’engouffre dans l’espace qu’elle lui ouvre, profitant de l’étroitesse du passage pour accentuer leur proximité, Ses doigts glissent le long du flanc de la danseuse tandis qu’elle s’approche en souriant, venant mordiller sa lèvre inférieure.

- Tu m’as manqué…

Pur mensonge, bien évidemment. Leiko ne porte absolument personne dans son cœur. Seule la manipulation guide ses actes. Mais pourtant, la jeune femme sent le rouge lui monter aux joues alors qu’elle se plaque contre la porte encore ouverte en soupirant.

- Vous … vous aussi…

Et là, c’était la vérité ~. La belle ricane contre ses lèvres et s’écarte en effleurant les rondeurs des seins galbées de la danseuse, la laissant frustrée et engourdie par le désir.

- Ta patronne est-elle dans les parages, ma douce ? J’ai rendez-vous avec elle ~

Dit-elle alors qu’elle s’avance d’un pas félin dans le couloir de service, suivit par son gorille et bien vite, par la danseuse qui leur avait ouvert les portes du Burlesque. Là encore, c’est un mensonge. La jolie infirme qui dirige l’établissement n’est pas du genre à lui envoyer des cartons d’invitations, surtout pas à elle. Elle ignorait d’ailleurs tous les messages que la dame lui laissait. Leiko s’en amusait. Yuuko Satô no Fujji était un véritable challenge pour elle, et elle adorait ça.

- Elle est en salle, elle assiste aux répétitions…

Chloé tente de dépasser le garde du corps pour être plus proche du corps si désirable de l’Ange. Elle ne s’en soucie pas, l’ignorant royalement alors qu’elle se laisse guider par l’écho de la musique qui ne tarderait pas à la conduire à son but. Elle arrive dans la salle de spectacle juste au moment du final. Un final des plus délectables qui plus est. C’est non sans étirer un peu plus ses lèvres charnues qu’elle observe le corps nu de la danseuse éclairée par les spots lumineux. Une vision bien agréable, qui fait naître un semblant de frémissement chaud dans ses entrailles. Bien vite pourtant, la danseuse s’éclipse sans demander son reste laissant la place libre pour le prochain numéro. Alors, la Fungus reporte son troublant regard irisé de teintes sanguines et pourpres vers la directrice du show. Un simple sourire énigmatique fait office de réponse à la question posée par la brune. La belle aime se faire attendre, c’est indéniable~. Toujours de son pas félin, ses hanches se meuvent inconsciemment en cadence avec le rythme de la nouvelle musique qui accompagne le numéro suivant. Elle se dirige vers le bar et commande nonchalamment à la barmaid un martini blanc. Son gorille s’installe un peu en retrait, prenant place sur un des hauts tabourets qui bordent le comptoir.

- Bonjour Yuuko… C’est également un plaisir pour moi de vous voir ~

Lance-t-elle sur un ton ironique. La serveuse fait glisser son verre sur le bois lisse du comptoir, l’offrant à la dame à la crinière argentée. Leiko s’empare de la tige du verre conique et le porte à ses lèvres en dardant ses pupilles rougeoyantes sur la jeune femme assise sur le fauteuil non loin. A quoi bon répondre à la question posée. Yuuko se doutait parfaitement de l’objet de sa venue, alors inutile de gaspiller de la salive pour si peu…
Revenir en haut Aller en bas
Yuuko Satô No Fujii
Lily

Lily
avatar

Messages Messages : 100 Date d'inscription Date d'inscription : 14/05/2010

Feuille de personnage
• Âge: 27 ans
• Relations:

MessageSujet: Re: A guy who takes his time, I'll go for anytime ~ Demi-Lune   Lun 16 Juil - 11:09

Et elle releva la tête vers elle, gardant le verre au creux de sa main. Dardant son regard sur la Fungus, elle la détailla rapidement, la regardant avancer au rythme de la musique, langoureuse. Elle fronça les sourcils, et détournant le regard, fixa l’étage, d’où l’on pouvait apercevoir le DJ. Elle le fusilla du regard, et celui-ci arrêta instantanément la musique, s’éclipsant bien vite. S’enfonçant alors dans son fauteuil, l’Ange tourna légèrement la tête vers le bar, mécontente de voir tout son personnel plier devant la jeune femme. Elle n’était pas si intimidante que ça, de Dieu ! Soupirant, elle se redressa légèrement, afin de l’apercevoir un peu mieux. Elle ne risquait pas de se lever pour elle, du moins pour l’instant. Elle la regarda saisir le verre, et espéra un peu bêtement que sa barmaid eût la présence d’esprit d’empoisonner le breuvage, mais visiblement non. Le regard de l’Ange glissa sur le garde du corps, et elle lâcha un nouveau soupir. Non mais pour qui se prenait-elle ? Elle pensait vraiment qu’elle allait l’intimider une armoire à glace ? Elle leva les yeux au ciel, et finalement se leva, reprenant appuie sur sa canne. Toujours le verre entre les doigts, elle s’approcha du bar, entre Yuuko et son gorille, et le déposa sur le bois poli, le poussant vers la barmaid. Elle jeta un nouveau coup d’œil vers le garde du cœur, puis fixa la Fungus à nouveau, contrariée, mais ne laissant rien paraître.

« Suivez moi, nous serons mieux dans mon bureau. » A nouveau elle jeta un œil vers l’homme, le fixant avec rien d’autre que de l’indifférence. « Par contre, il reste là, votre chien de garde. »


Elle sourit légèrement, d’un sourire dénué de toute chaleur. Puis elle leur tourna le dos, sans vérifier qu’elle la suivait. Lentement, elle grimpa les escaliers donnant sur la sienne, puis s’élança de sa démarche boiteuse vers les coulisses, saluant distraitement les danseuses qu’elle croisait. Elle se demandait comment Leiko était rentrée, alors que les portes principales étaient verrouillées. Et puis elle eut le déclic. Evidemment, elle était passée par derrière, et une andouille lui avait ouvert. Soupirant, elle grimpa le nouveau lot d’escaliers, et se retrouva au niveau des loges. A nouveau, elle salua quelques personnes, dont la costumière, et s’arrêta finalement sur le palier du dernier escalier, se tournant, vérifiant bien que la détestable la suivait, et sans l’autre empafé en noir derrière elle. Une fois la constatation faite, elle grimpa enfin le dernier escalier en spirale, avec toujours autant de lenteur, s’appuyant sur la rembarde. Elle arriva finalement au palier, et ouvrit les portes rapidement, les laissant ouvertes derrière elle. Elle s’avança jusqu’à son bureau, et s’installa dans son fauteuil, posant sa canne sur le bureau.

A nouveau, elle soupira. Elle ne savait pas pourquoi elle avait invité la jeune femme dans son bureau. Elle n’avait pas envie de la voir, encore moins envie de lui parler, mais comme à son habitude, elle s’était imposée à elle. Déglutissant, elle ouvrit un tiroir et en sortit une boite à cigarettes, en prenant une à l’intérieur. Elle l’alluma rapidement, et garda les yeux baissés sur le bureau. Elle se contenait pour ne pas la chasser, et éviter d’appeler les flics pour violation de propriété privée. Mais comme une idiote lui avait ouvert, de toute façon, s’aurait été inutile. Elle jura entre ses dents, se demandant toujours qui avait bien pu lui ouvrir à elle, et surtout à l’abruti sans cervelle qui la suivait partout, mais surtout si, une fois qu’elle saurait qui avait ouvert cette porte, elle allait la rosser, ou pas. Probablement. Tirant sur sa cigarette, elle releva finalement la tête vers la Fungus, et la fixa. Evidemment, elle savait pourquoi elle était là, et imaginer la perspective de devoir discuter – encore – ou plutôt se disputer sur le fait que non, elle ne vendrait pas son domaine, la lassait par avance. Elle n’avait pas envie d’en parler, comme elle n’avait pas envie de lui parler du tout. Mais mieux valait finir ça vite, et la chasser ensuite.


« Il serait bien agréable que pour une fois vous respectiez les horaires d’ouverture. » Elle pencha légèrement la tête sur le côté, l’observant. « Mais enfin. Qui vous a laissée entrer, Mlle Ryûta ? »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A guy who takes his time, I'll go for anytime ~ Demi-Lune   

Revenir en haut Aller en bas
 
A guy who takes his time, I'll go for anytime ~ Demi-Lune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Los Angeles Clippers Time
» Mahjong Time
» ZELDA The hero of time "le film".
» [ZEN] Time Sieve
» Optic Gun TIME CRISIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Opus Luna ::  :: Shibuya :: Burlesque-
Sauter vers:  
Votez pour nous !
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Jeux | Ikariam