AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 - Nobu Fukuda.

Aller en bas 
AuteurMessage
Nobu Fukuda
Wolf

Wolf
avatar

Messages Messages : 9 Date d'inscription Date d'inscription : 02/10/2011

Feuille de personnage
• Âge:
• Relations:

MessageSujet: - Nobu Fukuda.   Dim 2 Oct - 12:54

Nouvelle Lune

Nom : Fukuda.
Prénom : Nobu.
Surnom : Souvent, on l'appelle Nobu-chan. Parce que c'est mignon, et que mine de rien, ça le rend tout fier et tout heureux. Sinon, on l'appelle aussi connard parfois. En général il se reconnaît pas, m'enfin. Vous pouvez aussi le traiter de tous les noms d'oiseaux qui vous passent par la tête, d'une certaine manière, il saura vous le rendre.
Âge : 18 ans.
Date de Naissance: 5 Juin.
Signe Astrologique: Gémeaux.
Préférence Sexuelle : Vous les femmes, vous le charme ♥
Race : Démon, wolf.
Emploi : Il travaille de nuit dans une station service. S'endormir sur une chaise, faire un solitaire sur un ordinateur, faire un plein. C'est son quotidien. Néanmoins, il est déconseillé de faire appel à lui pour mettre de l'essence. Le pauvre jeune homme a tendance à roupiller et à rêvasser en vous remplissant le réservoir. Autrement dit, vous risquez de payer plein pot.
Demi Lune
Forme démoniaque :
Il ressemble à un loup mal léché, un peu maigrelet, un peu faiblard. Comme un chien galeux en somme, qui erre tout en baissant la tête.Il a le poil hérissé, d’un gris très sale, éteint, crasseux. Légèrement collant. Ce n’est pas un très beau loup, pour sûr. Même Jacob de Twilight a l’air plus vrai. Vous vous entendiez à un gros machin imposant, athlétique, rapide, aux crocs acérés ? Et bien non. Nobu-chan a la même allure que votre vieux paillasson, celui qui squatte le palier de votre porte d’entrée depuis dix-huit ans. Voir plus même. Bref. Il est pas gros, il est pas grand, et en prime il est moche, et il passe le plus clair de son temps vautré sur son canapé en train de déchiqueter des magasines pornos dénichés sous les parquets de sa chambre. Et en plus : il traîne de la patte, et on dirait qu’il boite.

Caractère :


    - J'ai rencontré des petits hommes verts.

Il détourne un peu les yeux, un sourire nerveux, coupable et conscient. Conscient de sa connerie. Il est pas franchement crédible. Il sait pas pourquoi il a dit ça, sur le coup, fallait bien qu'il se défende. Qu'il se trouve une excuse. Alors c'était sorti tout seul, assez bêtement. Voir même naturellement.
    - C'est vrai.

Il s'enfonçait doucement, à peine certain. Il bégayait un peu, cherchait ses mots, tripotait machinalement ses vêtements, évitait tout regard. Interloqué. Choqué.
Il se tournait en ridicule, encore. Fallait qu'il se rattrape.
    - Mais en fait, c'était des gosses déguisés en chou de bruxelles.



Il est un peu gauche et maladroit. Souvent, il ment. Parfois mal, parfois bien. Il lui arrive de se sentir fier tout comme il lui arrive de se fracasser la tête. Il invente beaucoup de choses, des bêtises plus grosses que lui. On sait pas trop où il met les pieds des fois, mais il a du mal à se déprêtrer. Faut dire qu'il raconte tellement de conneries qu'il ne sait jamais vraiment où il en est. Alors il se contredit le plus souvent, se désespère lui-même, aggrave les situations, puis préfère partir en courant. Il est un peu lâche, Nobu-chan. Légèrement mythomane.

Et carrément à l'ouest. C'est le gars à côté de la plaque, qui pige rien à rien, le super boulet en puissance. C'est ce type curieusement bizarre, rêveur, dans sa petite bulle hermétique, étanche. Comme si le reste n'existait pas. Il vous ignore les trois quart du temps, vous confond avec une autre personne, vous parle sans réellement vous parler, passe à côté de la conversation sans le remarquer. C'est ce gars qui fonce dans les murs et dans les poteaux électriques, et puis qui dit pardon.
C'est pas qu'il le fait exprès. C'est qu'il est trop occupé, perdu dans ses pensées, entre tous ses mensonges. Il réfléchit trop, Nobu-chan. Il s'inquiète toujours des choses un peu stupides auquelles personne ne pense vraiment, il se fait toujours du soucis. Vous lui trouverez un petit air de paumé, et de temps en temps, vous le trouverez shooté, déchiré. Parfois ce sera vrai. Surtout quand vous le verrez débarquer à trois heures du matin, un dimanche, pour prendre le café. Il vit en décalé, Nobu-chan. Il dort la journée, vit la nuit. Et des fois c'est l'inverse, voir les deux en même temps. Il vit bizarrement, fait des bêtises, se bidule une drôle de vie.

C'est aussi un grand amateur de choses bizarres, très bizarres. Flippantes. Comme quand il harcèle ces dames. Parce qu'il est en rut, et qu'il a bien envie de s'en faire une. Alors, Nobu-chan se transforme en véritable stalker. Le gars qui vous suit jusque chez vous avec cette irrésistible envie de vous sauter dessus, qui vous espionne chez vous, note des informations dans son carnet. Peut-être qu'il vous fera des avances de merde, et que vous comprendrez pas bien. Alors il vous posera carrément la question, sans chercher plus loin quand à savoir si ce qu'il fait est bien. C'est aussi cet obsédé, cet harceleur. Ce type qui prend des filles en photo, et puis qui leur voue un culte. Naîvement. Le grand méchant loup. Un jour, il vous mangera. Il a peut-être déjà essayé, et vous l'avez à coup sûr envoyer chier.

Il est pas toujours très gentil, il fait pas toujours attention aux autres. Un peu mou, blasé. Il est souvent blessant, frustrant, cruellement incohérent dans la façon qu'il a de se comporter avec les gens. C'est un connard qu'ils disent, les autres. Mais c'est pas de sa faute, hein. C'est qu'il est tellement à l'ouest qu'il se rend pas compte qu'il est pas toujours correct, et qu'il a tendance à foncer bêtement dans le tas. La réflexion, c'est pas son truc. Sinon, et parce que c'est une question d'habitude, il est pas franchement désagréable. Un peu invivable avec ses histoires, mais d'une certaine façon, il est... Divertissant.

Particularités :
Tout aussi mal léché que lorsqu’il se transforme en loup. Il est souvent mal fringué, et mal peigné. Sûr, ça part dans tous les sens, ça s’emmêle de tous les côtés, et ça sent pas toujours très bon non plus.Vous lui trouverez un petit côté négligé, voir même sauvage à bien y regarder. Toujours courbé, il paraît assez gringalet. Et c’est vrai qu’il l’est. En bon petit japonais, sa taille n’excède pas les un mètre soixante-trois.
C’est sinon un jeune homme assez molasson, qu’on aurait envie de secouer un coup. Et qui a eu l’idée saugrenue de se tindre les cheveux en bleu. En gris. Une espèce de couleur bizarre, un brin délavé, qui ne fait que marquer un peu plus son teint déjà terne.
Pleine Lune
Histoire :
- Moi, et bah j'ai deux papas.

Et le petit garçon se redressait fièrement, se maintenait le plus droit possible, tandis qu'il s'efforçait de lever bien haut la tête face à la grande assemblée. Faussement imposant, le visage rogue. La maternelle en était tout retournée, et on cherchait désespérément le fin mot de l'histoire, la pantalonnade. Mais le jeune Nobu-chan ne se laisserait pas destabiliser aussi facilement. Car cette fois-ci, il en était plus que certain. Il avait deux papas. C'était indéniable. Deux beaux mâles virils, amoureux de surcroît.

- Et moi alors ? Qu'est-ce que j'suis hein ? Deux papas, deux papas... C'est pas ces deux abrutis qui t'ont changé la couche.
- Haa ! Et oublies pas qui change tes draps tous les mois !
- Sans parler de la bouffe !
- Mon dieu quel ingrat !

Elles étaient entrées sans prévenir, furibondes, la figure congestionnée. Et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, elles lui prirent chacune une oreille, et commencèrent à le tirer en direction de la sortie. Et à cette scène, les élèves de la maternelle ne trouvèrent qu'une seule et unique chose à redire.

- Et il a deux mamans !

Ha pour sûr, le petit Nobu-chan était bien blindé niveau famille. Deux papas, deux mamans. Quatre polygames, un nombre idéal. C'était arrivé lors d'une soirée un peu trop arrosée, où l'on s'était un peu trop amusé. Et le temps qu'on puisse s'en rendre vraiment compte, il était déjà trop tard. Le gosse était là. Saleté. Mais comme il avait les yeux de l'un, le sourire de l'autre... Que voulez-vous. On l'avait tout de suite aimé. Et on habitait tous ensemble dans un petit appartement, où chacun empiétait sur l'espace de l'autre. On se pouponnait, se serrait, tous enlacés, la tête dans les formes des uns et des autres. Un bien joli harem que voilà. Sauf en période de rut, où il y avait décidément trop d'agitation pour ce pauvre Nobu-chan qui se sentait oppressé entre les cris et les bruits des uns et des autres, sans parler des poils de loup que ses deux parents laissaient traîner dans tous les recoins de la maison. On formait une jolie bande de pervers, jeunes et bêtes.

Et forcément, quand vous n'en avez pas un pour récupérer l'autre... Quand vous quittez à peine le foyer de vos parents. Et bah, on ne s'improvise pas parent du jour au lendemain. Et surtout pas quand on ne pense qu'à fricoter. Aussi l'éducation de ce pauvre garçon fut-elle catastrophique. Naturellement. On ne l'incitait qu'au vice, à se jeter corps et âme dans le stupre, la débauche. Ce qui explique le pourquoi du comment du caractère de notre jeune protagoniste. Je suis dépravé et je l'assume.

- Tu quoque fili mi !

Diront nos quatre jeunes gens. Mais revenons-en à Nobu-chan, voulez-vous.
Nobu-chan, ce petit fainéant.
N-a-t-on pas idée d'avoir une vie aussi simple, aussi tranquille. Car enfin, les relations sociales marchaient fort bien, et il se sentait aimé. Ou pouvait en avoir l'impression. Parce qu'en réalité, c'était une catastophe, bien qu'il ne s'en rendit jamais vraiment compte. Il avait peu d'amis, trop de petites copines. Et tout se mélangeait dans sa tête, et il finissait indubitablement par se prendre une ou deux paires de gifles. Un gaffeur à peine crédible qui jouait très mal ses doubles jeux. Les filles le détestaient, les garçons le charriaient. Et au final, il finissait par se retrouver tout seul. Ce qui ne fut pas non plus toujours facile à gérer, puisqu'il ne comprenait pas la raison la plupart du temps. Alors il réfléchissait, revenait doucement vers ses amis, se faisait un peu petit, et trouvait toujours le moyen d'aggraver les choses.
Il était un peu idiot, trop pour se rendre compte qu'il n'avait pas toujours un comportement correct. Mais que voulez-vous, quand on vit dans un environnement où le nombre n'est en rien dérangeant, forcément, sortir et aimer plusieurs filles à la fois... Ca n'avait pour lui rien de bien dégueulasse. A part ça il avait une vie tout à fait normale, à quelques choses près. Quelques trucs minimes, d'une petite importance. Une forme à cacher, des hormones à contrôler. Pas toujours évident parfois de se maîtriser.

Mais son enfance et son adolescence se passèrent sans grande cérémonie. Rien qui ne pouvait sortir de l'ordinaire pour un jeune garçon de son âge. Il s'amusait beaucoup, n'étudiait pas assez, préférait flâner plutôt que bosser. Il aimait sortir, se faire quelques copines, et puis rentrer chez lui. Au fond, c'était quelqu'un de simple. Un quotidien routinier peut-être. Il s'occupait comme vous et moi. Pas toujours de la bonne façon, bien sûr. Stalker les gens, c'est déjà mal, mais les harceler c'est pire. M'enfin, il n'était pas méchant, se contentait juste de déposer des poèmes et des demandes en mariage dans les boites aux lettres. Mais il était comme ça, Nobu-chan. Passionné, enflammé.

Et puis à l'âge de dix-huit ans, on le mit à la porte. Une coutume. Bosse, prend un appart, et fait ton harem. Puis surtout t'es grand tu prends trop de place, en plus t'es notre fils on peut pas coucher avec toi, tu sers à rien dans la baraque alors tu dégages. Ca s'annonçait bien. Il arrêta ses cours. Pas une grosse perte de toute façon. Il se trouva un petit studio dans le quartier de Toshima, juste à côté d'une gare, que ses quatre parents acceptèrent même de prendre en charge pour lui permettre de finir correctement son mois. Il travailla quelques mois dans une usine de jouets, puis devint technicien de surface, avant de promener des chiens et de se trouver un job dans une station service, la nuit.
Quand au harem... Il se rendit rapidement compte qu'aucune fille ne voulait bien de lui. A croire qu'il était trop insupportable, un brin paradoxal, bizarre. Et pour éviter toute réprimande de la part de ses pères, il se décida à payer des prostituées, juste histoire de débuter, pour faire genre. La feinte.

- Voilà les deux filles de mon harem papa.
- C'est bizarre, ce sont pas les mêmes que la dernière fois.
- C'est normal, elles ont posé leurs conjets.
- Hein ?
- Non rien. Ton fils a beaucoup de succès, c'est tout.

Et la vie allait ainsi. Il mentait. Beaucoup. Trop. Et on lui découvrit ainsi un léger côté mythomane. M'enfin. Il avait la sensation d'avoir la belle vie. Si l'on peut dire.
Lune Gibbeuse
• Prénom: Laura 8D Sarah-Lou.
• Âge: 18 ans. L'âge parfait pour acheter de l'alcool en toute légalité 8D.
• Votre expérience rp : Hum. Je dirai bien 5 ans. Je suis une ancienne =3.
• Comment avez-vous connu le forum? C'est Kin avec qui j'ai élaboré un putain de scénario et de personnage qui me l'a soufflé 8D. Faut dire qu'on a pleins de trucs de prévus maintenant. Mwahaha. Nobu-kun va te violer o/.
• Référence de l'Avatar : Heu. Là tout de suite, je sais pas.
• Code du règlement : Validé par le perce oreille.


Dernière édition par Nobu Fukuda le Mar 18 Oct - 14:29, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: - Nobu Fukuda.   Dim 2 Oct - 14:42

Bonjour et bienvenu sur Opus Luna !
Bonne chance pour ta fiche ! Préviens nous lorsqu'elle est terminée !
Revenir en haut Aller en bas
Nobu Fukuda
Wolf

Wolf
avatar

Messages Messages : 9 Date d'inscription Date d'inscription : 02/10/2011

Feuille de personnage
• Âge:
• Relations:

MessageSujet: Re: - Nobu Fukuda.   Mar 18 Oct - 14:31

Plop. Merci pour le message =3.
Juste pour dire que je viens de terminer. Bon, ça va pas chercher très loin m'enfin. Je vous laisse juger :3 Vala.
Bonne lecture quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: - Nobu Fukuda.   Mar 18 Oct - 15:20

Voilà voilà une fiche très sympa, amusante à lire ! J'ai bien aimer, surtout le caractère ! En tout cas je te valide !
Tu peux maintenant faire une demande de logement ainsi qu'une demande de rp ! Je te souhaite un bon jeu parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - Nobu Fukuda.   

Revenir en haut Aller en bas
 
- Nobu Fukuda.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Opus Luna ::  :: La Fosse aux Âmes :: Les Champs-Elysées-
Sauter vers:  
Votez pour nous !
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit